Le lendemain, Oshi se réveilla en sursaut, elle regarda rapidement son réveille il affichait 8h30.

*pensée d'Oshi* : J'suis en retard...

Elle sauta alors de son lit et se rappela alors qu'elle avait convenue avec le directeur d'avoir sa matinée de libre pour raison personnel. Elle soupira et ouvrit son placard pour prendre des affaires propres.

*Pensée d'Oshi* : Allez une bonne douche et je file chez le coéquipier de mon père

L'orange se prépara vite fais et quand elle sortit de la salle de bain, elle était fin prête à affronter cet homme qui avait connu et travaillé avec son défunt père. Alors qu'elle allait partir quelque chose bougea dans le lit sous le sien. Par curiosité, ou pas, elle alla voir ce que c'était et découvrit Kimin, elle le/la secoua pour qu'ielle se réveille.

Kim : Que, quoi ? Que pasa ?

Oshi : Habille toi on part voir Monsieur Patrick Dupont !

Ielle s'habilla machinalement car ielle était encore à moitié endormis quand Oshi l'entraîna dehors. Ielles arrivèrent bien vite à l'arrêt de bus et Oshi daigna enfin regarder Kimin et elle explosa d'un rire qui trahissait sa nervosité.

Kimin : Quoi ? Pourquoi tu me regardes comme ça ?

Oshi : Regarde ton reflet dans la vitre de l'arrêt de bus...

Ielle se regarda, ielle était habillé(e) de son pantalon de pyjama qui heureusement était un jogging, de ses converses par dessus et ielle avait confondu un de ses t-shirts avec un de Didi.

Kimin : Je reste mieux sapé qu'Hiba

Oshina n'eut pas le temps de répondre le bus arrivait. Ielles montèrent alors dans le bus et firent le trajet sans un mot de plus. Ielles arrivèrent bien vite dans le quartier ou résidait ce M.Dupont. Oshi regarda rapidement l'adresse avant de fourrer le papier dans sa poche. Ielles furent bientôt devant une maison des plus banals, elle devait comportait un étage et possédait un petit jardin et un garage, une maison de famille typique. L’aînée resta quelques minutes devant la sonnette, Kimin à côté d'elle attendait patiemment comprenant l'anxiété de l'orange. Il faut dire que Kimin n'avait pas eu la vie facile dans sa jeunesse mais ne nous attardons pas sur ça. Oshina sonna alors et au bout d'une minute intensément longue un homme d'une quarantaine d'année tirant même sur la cinquantaine ouvrit la porte de la maison. Il avait des cheveux court poivre et sel tirés en arrière, des lunettes sur le bout du nez sûrement pour voir de près à voir comment il regardait par dessus, une carrure imposante digne d'un ancien policier, et il regardait nos 2 jeunes amis d'un air nonchalant.

Homme : Oui ?

Oshi : Euh... Vous êtes Monsieur Dupont Patrick ?

Homme : Oui ! Pourquoi ?

Oshi : J'aimerais vous posez des questions sur mon père.. Je suis la fille de Ryohei Kazuyoshi

À l’énonciation de ce nom il eut un léger sursaut à peine visible.

Patrick.D : Très bien entrez !

Et l'homme les laissa entrer, il les amena alors dans un salon et leurs montra d'un signe de la main qu'ielles pouvaient s'asseoir. Le salon servait aussi de salle à manger, à quelques pas d'eux un canapé et une télévision, sur les meubles quelques photos traînaient. Sur quelques une une femme apparaissait mais pas un seul enfant.

Patrick.D : Alors comme ça tu es la fille de se cher Ryohei ?

Oshi : Euh oui ! C'est le notaire de mon père qui m'a donnait votre nom et votre adresse … Comme vous devez le savoir mon père et décédé il y a peu

Patrick.D : Oui oui...

Oshi : Je voulais savoir si comme vous étiez son coéquipier il vous avez parlé avant de mourir comme par exemple ses dernières volontés ?

L'ancien coéquipier sembla cherchait dans sa mémoire avant de répondre d'un signe négatif de la tête.

Oshi : Et il ne vous à rien laissé un objet particulier ?

Nouveau signe de tête de la part de l'homme.

Oshi : Je me demande vraiment à quoi sert cette mallette alors... *soupire*

Patrick.D : Une mallette ?

Une étincelle s'alluma alors dans les yeux de l'homme.

Oshi : Oui mon père m'a légué une sorte de mallette mais je doute qu'elle serve à quelques choses vu qu'on arrive pas à l'ouvrir...

Patrick.D : Peut-être que je pourrais essayé de l'ouvrir, il suffit que tu me la donne *sourire chaleureux*

Oshi : Non je préférerais la gardé c'est quand même le seul objet qu'il me reste de mon père...

L'étincelle qui venait de s'allumer dans les yeux de l'homme se changea en flamme, comme si tout ses rêves venaient de partir en fumé.

Patrick.D : Très bien c'est tout ?

Oshi : Euh oui...

Patrick.D : Alors dehors !!!

Le ton de l'homme avait monté et il n'en fallut pas plus pour que nos 2 amis déguerpissent.

Une fois dehors, Kimin regarda Oshi, qui elle regardait Kimin.

Kim : Tu as vu la même chose que moi ?

L'aînée hocha la tête pour dire oui.

Kim : Rentrons alors...

 

De l'autre côté de la ville dans un restaurant, assis à une table un homme déjeunait tranquillement quand un jeune homme entra dans la salle en courant. Il se mit devant l'homme et repris son souffle avant de parler.

Homme : Boss ! Nous avons retrouvé la fille !

Le prénommé Boss en laissa presque tomber sa fourchette par terre, il resta stoïque quelques minutes avant de se reprendre.

Boss : Tu en es sur D ? J'espère que ce ne sont pas des histoires, tu sais quelle en serait les conséquences de toutes façon

D : Oui Boss ! Cette info viens de P. il a retrouvé la fille ou du moins elle est venu à lui !

Boss : Très intéressant … Et est-il en possession de l'objet maintenant ?

D : Hélas non Boss la fille lui en a parler mais ne l'avait pas avec elle, mais apparemment c'est bien elle qui à l'objet en sa possession !

Boss : Alors qu'est-ce que tu fou ici !!!

D sortit alors du restaurant tout en envoyant des messages avec son téléphone.

 

 

L'après-midi de ce mercredi s'entamait à peine quand le téléphone d'Oshi se mit à sonner, elle y répondu machinalement.

Oshi : Oui ?

Lavi : Hey ! Ça va ? Dit tu fais quoi cette aprem ?

Oshi : Euh... On à rien de prévus pour aujourd'hui

Lavi : Ok ! Alors ramène tes fesses et celle des 3 autres je vous attends dehors !

Oshi n'eut pas le temps d'ouvrir la bouche que Lavi avait déjà raccroché.

Oshi : Allez les amis, Lavi nous attends dehors !

Ils se retrouvèrent tous devant l'académie, Lavi les attendait, assit sur le capot de la limousine, une chemise blanche au manches remontés, un jean tirant sur le vert et pour une fois des lunettes de soleil cachait ses yeux et il ne portait pas de cache-œil.

Lavi : Vous voilà enfin ! Allez je vous en prie montez !

Lavi se releva alors et ouvrit la porte de la limousine, laissant entrer Kimin, Didi, Hiba, Oshi et enfin lui même.

Lavi : Yuru tu peux y aller c'est bon !

Didi : Et on va ou ?

Kimin : Dit moi qu'on va jouer à des jeux vidéos ?!

Lavi : Non désolé Kim une prochaine fois

Hiba : On va où alors ?

Lavi : Et bien changer les idées d'Oshi de 1 et de 2 nous acheter des fringues pour le mariage de ton frère qui à lieu le 30 ! Il m'a invité !

Hiba : Oh shit, j'avais totalement oublié, heureusement t'es là Lavi ! *brofist*

Lavi : De rien vieux c'est normal

Ils arrivèrent alors au centre commercial et commencèrent à faire les magasins. Oshi qui était alors entrain de farfouiller dans les robes se sentit comme observé. Elle regarda machinalement autour d'elle et vu Lavi plus loin essayait de faire comprendre quelque chose à Hiba, de l'autre côté Kimin qui donnait des conseils beauté à Didi sûrement encore sortit des magazines trônant dans les toilettes.

Plus tard dans un autre magasin la sensation d'être observé repris et Oshi décida de vérifier son impression mais ne trouva rien, puis au fur et à mesure que la journée avançait plus rien.

Ils rentrèrent alors chez eux déposés leurs paquet et Lavi les déposa en dernier à l'académie.

Oshi : Bon bah merci Lavi pour cette journée !

Lavi : Oh euh de rien...

Hiba : Merci d'avoir payé les fringues même si je vais tué mon frère et ses idées à la con !

Didi : Merci Lavi ! Oh et Kim te dit merci aussi ! *essaye de retenir Kim qui c'est endormit*

Lavi remonta alors dans sa limousine et partit en direction de sa maison, les emo eux décidèrent de rejoindre leurs chambres se séparant d'Hiba au passage, qui lui rejoint Maxime et Tam. Ils s'endormirent tous chacun de leurs côtés en pensant presque tous au mariage qui approchait et à la mystérieuse mallette venue déranger leurs vies.

 

Plusieurs journée passèrent alors sans vraiment d'autre incident majeur, Oshi se sentait de plus observé mais les autres ne remarquait rien et elle préféra laisser sa sensation de côté préférant réfléchir à comment ouvrir cette foutue mallette. Un jour alors qu'elle prenait son petit déj' elle sentit une grande sensation d'insécurité dans les murs de l'académie, elle tourna la tête vers ses amis qui ne ressentant pas de danger et qui continuaient à parler.

Kimin : Dit Hiba ! Est-ce que je peux invité Nina au mariage de ton frère pour me sentir moins seul ? Parce que toi tu auras Didi et Oshi,Lavi

Hiba : Oh... Oui ! *sourit* je ne connais pas ton orientation sexuelle mais je serais toujours la pour t'aider !

Kimin : T'es pas à mon goût t'inquiète

Hiba : Allez fait un bisous à ton copain Hiba !

Kimin : Nan ! *lui met un coup de tête alors qu'il s'approche*

Hiba : Aie ! *s'est mordu la langue*

Alors qu'Hiba tournait la tête il aperçut le regard noir que lui lançait Didi.

Hiba : Bah quoi ?

Didi : Ne réessaye jamais ça sinon c'est moi qui te frappe

Hiba : C'est juste Kimin sois pas jalouse !

Didi : Justement je suis pas jalouse mais pas touche à Kim *Met un coup de cuillère à Hiba*

Tiphanie qui les écoutait se rajouta à la conversation en essayant de sauver Hiba.

Tiphanie : Oh, ton frère se marie

Hiba : Oui bientôt le 30 exactement ! Et toi sinon Tiphanie tu as des frères et sœurs ?

Tiphanie : Euh c'est compliqué

Hiba : Dit toujours c'est intéressant dans apprendre plus sur ses amis !

Tiphanie : Et bah apparemment j'aurais une demi-sœur mais je l'ai jamais rencontré et j'ignore même comment elle s'appelle

Sur cette phrase trop déchirante de Tiphanie les Emo repartirent dans une discussion plus amusante tandis qu'Oshi préféra quitter la table. Une ombre bougea alors derrière la fenêtre que personne ne remarqua.