C'était le mercredi après-midi et les emo se préparaient dans leurs chambre, Hiba devait aller aider son frère et Misaki pour les préparatifs du mariage qui se passerait le lendemain, Didi et Kimin avaient choisis d'aller voir un film au cinéma et Oshi avait appelé Lavi car elle voulait qu'il l’accompagne sur la tombe de son père. Elle avait enfin décidé d'y aller mais ne voulait pas y aller seule et encore moins encombrer ses meilleurs amis avec cette tâche pas particulièrement amusante.

Du côté de Didi et Kimin l'attente pour les places se faisait longue et le/la rouge essayait de rester éveillé.

Didi : Tu peux aller t'asseoir pendant que je fais la queue !

Kimin : Oh je t'aime toi ! Ah et prends du popcoooooorn !

Didi : Bah oui t'm'as pris pour qui ?!

Kimin alla alors s'asseoir sur les sièges prédisposés à cet effet et s'endormit presque aussitôt assis.

De son côté Hiba essayait tant bien que mal de gonfler son 3ème paquet de ballons blancs, mais le souffle lui manquait et sa tête lui tournait. 

Alaude : Bah alors petit frère un problème ?

Hiba : Hein moi nan du tout...

Korosu : Gonfle plus vite fils indigne !!! 

Inconnue : Mais laisse donc ton fils tranquille

Les 3 se retournèrent vers la voix qui venait de parler.

Korosu : Lydia ?!

Alaude et Hiba : Maman ?!!!

Lydia : Oui c'est moi vous pensiez vraiment que je n'allais pas venir au mariage de mon fils ?

Hiba : Mais le mariage c'est demain

Lydia : Je le sais mon fiston *lui caresse la tête* Dit donc tu as grandis toi et toi oooh mon petit *prend Alaude dans ses bras*

 

Dans la ville d'à côté, 2 personnes marchaient côte à côte en se donnant la main, leurs pas crissaient sur les cailloux du cimetière. Oshi se cramponnait fermement à Lavi de peur qu'il la laisse seule. Ils s'arrêtèrent devant une allée.

Lavi : C'est par là c'était marqué sur la feuille que ma donné le notaire, tu ferais mieux d'y aller seule au début je te rejoindrais après …

Oshi : Oh non s'il te plaît, viens avec moi...

Lavi : Oshi je t'en prie vas y tu verras que le poids qui te gêne disparaîtra après ça

Oshi : Mais...

Lavi : Fais moi confiance...

Oshi lâcha alors Lavi et prenant une grande respiration s'avança dans l'allée, cherchant le nom de son père sur les stèles qu'elle croisait. Plus loin une jeune fille était accroupie devant une tombe, sa silhouette rappelait quelques choses à notre Emo orange. Une fois qu'Oshi fut assez prêt d'elle, elle put reconnaître Tiphanie. Elle s'approcha encore plus de celle-ci, et quand elle tourna la tête vers Oshi, elle parut surprise.

Oshi : Alors tu es venue rendre visite à quelqu'un toi aussi ?

Tiphanie : Oui enfin si on peut dire ça comme ça... C'est mon père qui repose ici...

Oshi posa alors les yeux sur la stèle et le nom gravé dessus la fit reculer de quelques pas alors que Tiphanie continuait.

Tiphanie : Et toi tu cherches quelqu'un ?

Oshi : Oh... Je... Euh... Oui...

L'orange se rappela alors les paroles de Tiphanie « Et bah apparemment j'aurais une demi-sœur mais je l'ai jamais rencontré et j'ignore même comment elle s'appelle ».

*pensées Oshi *: Alors je suis sa demi-sœur ...

Oshi resta muette, puis Lavi qui jugea bon de venir maintenant rappliqua.

Lavi : Alors tu l'as trouvé, normalement c'est celle-là ! *montre la tombe* Bah... Oshi qu'est-ce qui t’arrive ?

Tiphanie : Oh alors c'est la tombe de mon père que tu cherchais, pourquoi ?

Oshi : Je... Euh...

Lavi : La tombe de votre père... Oshi depuis quand tu as une sœur ?

Tiphanie : Oh ... alors c'est toi.. si j'avais su ... *lui fait un hug*

Oshi étant toujours muette, ils restèrent un moment tout les 3 devant la tombe de Ryohei, le père des filles.

Lavi : Au fait moi c'est Lavi !

Tiphanie : Tiphanie enchantée de te rencontrer on m'a déjà parlé de toi !

Lavi : Ooooh *rougit* Bon... Tu sais quoi Oshi je sens que vous avez plein de chose à vous dire alors moi je vais vous laisser et aller voir si Hiba et son frère on pas besoin d'aide ! *embrasse Oshi puis pars*

Les 2 nouvelles sœurs restèrent alors quelques minutes dans le silence du cimetière, avant que Tiphanie ne prenne la parole.

Tiphanie : Je comprends pourquoi tu aimes ce type, il est beau et génial t'as vraiment de la chance ! Bon allez restons pas là, viens je t'emmène boire un coup !

Et elle emmena alors Oshi avec elle en dehors du cimetière, elles s'installèrent plus loin à la première terrasse d'un café, pour discuter car la parole était revenue à l'orange.

Oshi : Je savais même pas que j'avais une demi-sœur

Tiphanie : Je pense que ça doit te faire tout drôle d'apprendre ça sur le tas ! Moi je suis venue ici dans l'espoir de te retrouver et puis j'ai réussi !

Oshi sirota alors son coca, tout en se posant des questions, si c'était sa demi-sœur se pourrait-il qu'elle sache quelque chose sur cette mallette, ou mieux encore pouvait-elle l'ouvrir, puis le pire venait à la charge, et si elle ne cherchait qu'à me prendre la mallette comme le coéquipier de mon père. Alors que le pour et le contre se balancer dans la tête d'Oshi, elle ne put s'empêcher de couper Tiphanie au milieu de son récit.

Oshi : Mon père, ou plutôt notre père m'a légué une mallette tu ne serais pas à quoi elle sert ou même ce qu'il y a dedans ?

Tiphanie : Une mallette ? Papa était assez mystérieux mais de la à léguer une mallette...

Oshi : Le pire c'est qu'il met impossible de l'ouvrir, il n'y avait pas de clé avec, ni aucune explication d'ailleurs...

Tiphanie : Une clé... Oh mais... Je crois savoir comment l'ouvrir !

Oshi : Oh ! Dis-moi !

Tiphanie : Papa m'a laissé une clé en cadeau avant de partir pour essayer de te retrouver !

Oshi : Quoi ? Il a essayé de... De me retrouver...

Tiphanie : Oui mais c'est une autre histoire ! Bon allez, on va chercher ma clé !

Elles partirent alors en direction de l'académie.

 

De son côté Hibari venait à peine de finir d'accrocher les ballons quand Lavi entra dans la salle, sa mère qui se tenait à côté de lui le regarda entrer.

Lydia : Qui est ce charmant jeune homme ?

Hiba : C'est un ami à moi et le petit ami d'Oshina

Lydia : Tu veux dire que tu traînes encore avec cette pauvre fille, oh et j'ai rien dit il à une couleur de cheveux horrible

Hiba : Maman c'est ma meilleure amie et ne critique pas Lavi !

Lavi arriva alors devant notre jeune emo.

Lavi : Faut que je te parles !

Hiba: De quoi ?

Lavi : Tu vas jamais me croire !

Hiba : Quoi Oshi à une sœur ? 

Lavi : Ah oui, mais c'est pas ça ! J'ai aucune tenue pour le mariage !

Hiba : Quoi ?! Oshi à une sœur ?

Lavi : Bah oui !

Hiba : Depuis quand ?

Lavi : Aujourd'hui.. Bon allez viens !!

Les 2 amis arrivèrent alors devant un magasin pour homme, Lavi entra d'abord suivi d'Hibari qui se sentait mal à l'aise d'entrer dans un magasin bien au dessus de sa classe social. Hiba regarda furtivement un prix sur une étiquette et préféra ne pas en savoir plus. Un vendeur à la démarche vachement féminine s'approcha du roux.

Vendeur : Messieurs puis-je vous aider ?

Lavi : Et bien je recherche une tenue pour un mariage

Vendeur : Oh ! Et votre ami n'en à pas besoin ?

Hiba : Ah non moi ça ira j'ai déjà ce qu'il me faut, euh Lavi si tu pouvais accélérer un peu on à encore plein de truc à faire à la salle

Vendeur : Oh le mariage et pour bientôt ?

Lavi : Oui demain, je m'y prend un peu tard mais il y a tellement de chose à faire à côté

Vendeur : Oui je comprends et bien félicitation à vous 2 alors et plein de bonheur !

Lavi : Oh... Euh non, on c'est mal comprit c'est le mariage de son frère …

Vendeur : Oh, excusez-moi, j'ai cru... Vous allez tellement bien ensemble ! Oh mais ça veut dire que vous êtes libre *Sourire enjôleur*

Lavi : Vous savez quoi je vais prendre ça et euh.. Voici de l'argent *donne un billet* Oh et gardez la monnaie

Le roux entraîna alors Hiba au dehors du magasin.

Hiba : Plus jamais ça ok ?

Lavi : Oh ouiiii !

Du côté de Kim et Didi, le/la rouge c'était endormi(e) durant la moitié du film la main dans le popcorn empêchant la bleu d'en manger. À la fin du film Kimin c'était réveillé(e) et les yeux emplis de colère de Didi lui firent comprendre ce qu'ielle avait fait.

Kimin : Oh je suis désolé ! Mais au moins ça t'éviteras de prendre du poids !

Et la Didi, qui ne put se retenir, lui envoya une claque qui retentit dans le cinéma.

Inconnu : Les jeunes filles de nos jours frappe leurs petit amis maintenant ?

Didi : Vous je vous ai pas sonné !!!

Inconnu 2 : Mais non, c'est une fille, c'est peut-être normal entre lesbienne

Kimin leurs jeta son paquet de popcorn.

Kimin : Viens on rentre ! Je t'achèterais une crêpe sur le chemin !

De leurs côté, Oshi et Tiphanie avait récupéré la clé dans les affaires de cette dernière et étaient repartis pour la maison des Emo. Elles arrivèrent devant la porte et Oshi la déverrouilla entrant la première, Tiphanie entra derrière elle, et regarda autour d'elle.

Tiphanie : Alors vous avez vraiment une maison à vous ?

Oshi : Euh... Bah oui

Tiphanie : Et vous payé un loyer ?

Oshi : Bah en faite non vu qu'on est les propriétaire mais on paye l'eau et l’électricité... Mais comme on est toute la semaine à l'académie c'est vraiment une broutille...

Tiphanie : Bon alors et si on essayait d'ouvrir cette fichue mallette dont tu m'as parlé !

Oshi: Oh... Oui !

Oshina se déplaça alors jusqu'au placard et l'ouvrit, la mallette était toujours à l'endroit ou elle l'avait posé la dernière fois. Elle l'a sortit et alla la poser sur la table.

Oshi : La voilà …

Tiphanie se dirigea vers celle-ci et sortit la clé de sa poche, elle l’inséra dans la serrure et la tourna, un clic résonna dans le silence qui était tombé. Elle ouvrit alors la mallette et dedans seulement un simple papier ou on pouvait apercevoir une écriture d'homme, une photo à moitié floue d'un homme de dos, et une simple clé. Tiphanie prit alors le papier et commença à lire à voix haute.

"Mes filles, si vous lisez ces mots, c'est que vous avez finis par vous rencontrer et que moi malheureusement je ne suis plus de ce monde. Dans cette mallette se trouve sûrement une partie de la raison de ma mort. A vous de trouvez ou j'ai bien pus cacher la suite... Je vous aimes.. Ryohei.

Ps : Tiphanie pense à ta mère..."

Oshi ne sembla pas du tout surprise tandis que Tiphanie s'assit sans un mot de plus. Elles restèrent comme ça quelques minutes, puis la porte s'ouvrit laissant passé Kimin, Didi qui mangeait une crêpe, Hiba, Lavi qui portait un sac d'un magasin réputé et Nina qu'ils avaient croisé sur la route car elle venait passer la soirée avec eux. Le mariage était le lendemain et il ne fallait surtout pas perdre de temps à aller chercher tous le monde aux 4 coins de la ville.

Tiphanie : Bon je vais te laisser Oshi, à plus !

Et Tiphanie disparut derrière la porte en la refermant.

Hiba : Bah tu as réussi à ouvrir la mallette ?

Oshi : Oui c'est une longue histoire que je vous raconterez une autre fois car je suis fatiguée...

Notre aînée rangea alors la mallette et alla se coucher sans un mot de plus, sous les regards intrigués de ses amis.